Exercice conjoint « Shakti » en France [en]

Exercice conjoint « Shakti » entre les armées de terre française et indienne en France

En réponse à une question posée par un journaliste, l’Ambassade de France en Inde confirme que le 13ème Bataillon de Chasseurs Alpins de l’Armée de Terre française accueille actuellement soixante soldats du 5ème Bataillon appartenant au prestigieux Régiment Kumaon dans le cadre de l’exercice militaire conjoint “Shakti”, qui a lieu du 9 au 20 septembre à Bourg- Saint-Maurice, dans les Alpes françaises.

JPEG - 60.5 ko
Des militaires français lors d’exercice conjoint Shakti 2011

Il s’agit du second exercice “Shakti”. Un détachement du 13ème Bataillon Alpin avait pris part à sa première édition en Inde, du 9 au 22 octobre 2011, à Chaubattia, Ranikhet, dans les contreforts de l’Himalaya.

Par le biais de “Shakti”, les armées de terre française et indienne peuvent partager leur expérience du combat en montagne. Cet exercice contribue également à renforcer la compréhension mutuelle et à améliorer l’interopérabilité entre les deux armées, leurs unités étant fréquemment engagées au sein des mêmes opérations de maintien de la paix des Nations Unies, au Sud Liban ou en Afrique.

Ces exercices font partie intégrante du Partenariat Stratégique de défense entre la France et l’Inde. Lors de la visite du Président François Hollande en Inde, en février 2013, les autorités françaises et indiennes ont salué la tenue d’exercices conjoints entre armées de terre (actuel exercice Shakti), marines (exercice Varuna ) et armées de l’air (exercice Garuda). Elles ont réaffirmé leur volonté de renforcer la coopération bilatérale de défense à travers ce type d’intéractions. L’importance de ces exercices a également été soulignée lors de la visite en Inde du Ministre français de la Défense, M. Jean-Yves Le Drian, du 25 au 27 juillet 2013, sur la base du travail préparatoire effectué lors de la visite en France, du 27 au 31 mai 2013, du Chef d’Etat-major de l’armée de terre indienne, le Général Bikram Singh, où il fut accueilli par le Général Ract-Madoux, Chef d’Etat-major de l’armée de terre française.

Dernière modification le 09/03/2015

haut de la page