L’enseignement supérieur en France

L’excellence de l’enseignement supérieur français est reconnue dans le monde entier et les établissements français sont bien cotés dans les classements internationaux comme le classement de Shanghai, ceux du Financial Times ou du Times Higher Education, ou encore dans le European Report on Science and Technologies, publié par la Commission européenne.

Cinquième puissance économique, la France est aujourd’hui au quatrième rang mondial pour l’accueil des étudiants internationaux. Elle mène depuis toujours une politique d’égalité de traitement des étudiants français et étrangers. Exemples : les frais d’inscription sont identiques pour tous et fixés, pour les diplôme nationaux, par le gouvernement, et tous les étudiants bénéficient des mêmes droits sociaux, quelle que soit leur origine (sécurité sociale, aide au logement).

Les établissements français délivrent des diplômes conformes aux normes européennes, basées sur une architecture commune appelée "LMD" (pour Licence, Master, Doctorat). Ces diplômes sont largement reconnus et appréciés dans le monde entier.

L’une des caractéristiques propres à l’enseignement supérieur français, c’est la distinction entre deux sortes d’établissements : les universités et les grandes écoles.

Universités
Il existe en France 83 universités publiques : elles sont financées par l’État qui habilite selon une procédure très stricte les diplômes nationaux qu’elles délivrent. C’est ce qui permet d’offrir un excellent niveau de formation pour un coût annuel particulièrement abordable. Les universités enseignent l’ensemble des disciplines.

Grandes écoles
Ce terme typiquement français regroupe des établissements publics ou privés : écoles d’ingénieurs et les écoles de management, mais aussi les écoles normales supérieures (ENS), les Instituts d’études politiques (IEP), les écoles vétérinaires et d’autres écoles de spécialités diverses.
Très sélectifs ces établissements accueillent en tout près de 30 000 étudiants étrangers, très recherchés ensuite sur le marché international du travail.

Dernière modification le 08/11/2013

haut de la page