Remise de décoration à Madeleine de Blic, le 10 mai 2013 [en]

Remise des insignes de Chevalier de la Légion d’Honneur à Madeleine de Blic

Le « Volontariat en Inde » a été créé à Pondichéry, en 1962, de la volonté d’action de Madeleine HERMAN, jeune assistante sociale belge, inspirée par notre regretté ami, l’Abbé Pierre, de "Servir Premiers les plus souffrants" : enfants, handicapés lépreux ou non, gens sans emploi, personnes âgées, gitans, etc.

La nécessité de structurer ses actions grandissantes a très tôt conduit Madeleine à doter le Volontariat d’une forme juridique indienne, association sans but lucratif, apolitique et non confessionnelle, enregistrée dès 1966 au Registar of Societies de Pondichéry, Territoire de l’Union Indienne. Ses statuts stipulent que l’association met tout en œuvre pour améliorer les conditions de vie [conseil, éducation, secours d’urgence, emplois, etc] des plus déshérités.

L’association Volontariat est constituée, dès le début, de personnalités de Pondichéry, bénévoles, autour de Madeleine, fondatrice et Secrétaire générale du Volontariat. Elle engage des salariés locaux pour mener à bien les différents programmes qu’elle mène, conformément au but poursuivi et défini par les statuts.

Pour soutenir financièrement ses activités, Madeleine suscite la création d’un Comité d’ « Aide au Volontariat en Inde » dans sa ville natale de Liège, en Belgique, qui organise pendant des années la collecte et l’expédition de lait condensé sucré, de médicaments, etc. Pour cela, est donc créée l’association « SOS Boîtes de lait », qui collectera dans les écoles, notamment, pendant de nombreuses années, au profit du Volontariat et d’autres associations humanitaires. De même, en 1974, Madeleine crée avec l’abbé Pierre et une équipe bénévole l’association Emmaüs Toulouse pour aider à la réalisation de ses projets en Inde.

Puis, progressivement, des volontaires bénévoles qui ont eu l’occasion de participer aux diverses activités à Pondichéry, touchés par ce travail auprès des plus pauvres et surtout par le contact avec cette population, souhaitent poursuivre leur engagement, une fois rentrés en Europe. C’est ainsi que se sont constitués des comités de soutien, avec des bénévoles dévoués et motivées : la Belgique a un comité avec 3 antennes (Liège, Bruxelles et Louvain-la-Neuve), la France a 9 comités (Paris, Le Vésinet, Lyon, Bordeaux, Toulouse, Montauban, Pamiers, Marseille et La Réunion).

C’est grâce à leur soutien permanent et celui de donateurs, individuels ou constitutionnels, que le Volontariat peut de l’avant : l’éducation pour les enfants et les adultes, l’accueil d’enfants et ados en difficulté, la formation professionnelle, l’apprentissage à des métiers artisanaux, l’agriculture et l’élevage, la réhabilitation de personnes handicapées, l’aide aux personnes âgées sans ressources, etc....

En 2012, les activités sont nombreuses et variées, aussi le Volontariat a besoin, plus encore qu’hier, de votre amitié, de votre aide et de vos dons pour ses programmes de :
- Parrainage : éducation, formation professionnelle, santé
- Travail social : conseil aux familles, campagne antialcoolique,
- Création d’emplois dans des productions artisanales, Spiruline, savon, etc
- Opérations à coeur ouvert
- Accueil et soutien aux personnes âgées de la rue
- Accueil et soutien d’enfants des rues, enfants orphelins ou abandonnés, enfants d’origine tribale (gitans), etc

Source  : Site web http://volontariat-inde.org/

Dernière modification le 08/04/2015

haut de la page