Retrait des billets de 500 et 1000 roupies

« Afin de lutter contre la fraude fiscale, les autorités indiennes ont décidé le 8 novembre 2016 de suspendre la circulation des billets de 500 et 1000 roupies indiennes à partir de minuit. Un programme d’échange des anciens billets par de nouveaux billets de 500 et 2000 roupies indiennes est progressivement mis en place. Les autorités indiennes ont annoncé qu’il faudrait au moins 50 jours pour revenir à la normale.

Dans ce contexte, l’accès aux espèces monétaires est particulièrement contraint et il est très difficile d’obtenir de l’argent liquide compte tenu d’un approvisionnement limité en nouveaux billets et de longues files d’attente devant les distributeurs de billets et les banques.

Selon les informations rendues publiques à ce stade par les autorités indiennes :

  • Après avoir fermé les 9 et 10 novembre, les distributeurs de billets et les banques ont rouvert. De nouveaux billets de 2000 roupies ont été mis en circulation. En revanche, la date de mise en circulation des nouveaux billets de 500 roupies n’est toujours pas connue. L’approvisionnement en liquidités demeure aléatoire, créant d’importantes files d’attente.
  • L’échange des anciens billets n’est plus possible à compter du 24 novembre.
  • Les anciens billets peuvent être déposés, auprès des banques et des guichets de poste, sur un compte bancaire, sur présentation d’une pièce d’identité, jusqu’au 30 décembre. Les dépôts demeureront possibles auprès de la Reserve Bank of India jusqu’au 31 mars 2017, sur présentation d’un justificatif.
  • Le retrait au distributeur de nouveaux billets est possible, dans la limite des liquidités disponibles, pour un montant maximum de 2000 roupies par jour.
  • Les retraits de nouveaux billets auprès des banques sont autorisés dans la limite de 24 000 roupies par semaine.

Pour faire face à ces contraintes, les ressortissants français actuellement présents en Inde sont invités à utiliser autant que possible leurs autres moyens de paiements (espèces en roupies indiennes avec un autre libellé que 500 ou 1000 roupies, devises étrangères, cartes bancaires et chèques pour ceux qui disposent d’un compte bancaire localement) et attendre autant que possible que la situation revienne à la normale avant de retirer des espèces.

Quant aux Français de passage, il est recommandé en cas de nécessité de se rapprocher de leurs agences de voyages, de leurs hôtels pour assurer leur hébergement et leur subsistance durant leur séjour en Inde. Pour faire face à toute pénurie d’espèces, il est aussi possible de contacter ses proches afin d’effectuer des virements internationaux par les systèmes de transfert monétaire de type Western Union ou Moneygram, qui devraient progressivement être à nouveau fonctionnels… »

Dernière modification le 25/11/2016

haut de la page