La Cooperation Universitaire Franco-Indienne

En 2012, 2600 étudiants indiens se sont rendus en France pour un séjour d’études. C’est presque le double des chiffres constatés il y a cinq ans. Cet intérêt des étudiants indiens pour la France s’explique par :

Les instruments mis en place pour encourager les échanges sont les suivants  :
- 9 Espaces dits CampusFrance sont présents dans les principales villes universitaires indiennes (Ahmedabad, Bengaluru, Chandigarh, Chennai, Delhi, Hyderabad, Kolkata, Mumbai et Pune) et assurent la promotion des études en France. Ils entretiennent et développent les liens avec les établissements d’enseignement supérieur et informent les étudiants des opportunités d’études en France.

- des lecteurs français sont installés directement dans les universités où ils ont une charge de cours de français pour les étudiants de toutes les disciplines. Ils ont pour mission de présenter la France et le français pour encourager les étudiants à venir en France et faciliter leur départ.

- parallèlement à cela, le handicap linguistique s’allège grâce au développement d’une offre large de formations d’excellence en anglais dans de nombreux établissements d’enseignements supérieurs français.

- Un large éventail de bourses sont accessibles aux étudiants indiens : des bourses au mérite proposées soit par le gouvernement français ou diverses institutions publiques, ou encore par des entreprises, des bourses dans le cadre d’un échange Erasmus Mundus, etc. Voir la page Campus France pour toute information supplémentaire : http://www.inde.campusfrance.org/en/page/french-government-scholarships

- des conditions privilégiées d’obtention d’un visa de travail à l’issue d’un cycle d’études en France facilitent également la transition de l’université au monde du travail français pour des étudiants indiens.

- La signature d’accords entre institutions d’enseignement supérieur des deux pays se poursuit afin de donner un cadre aux échanges et de mettre en place des diplômes binationaux. 99 institutions d’enseignement supérieur françaises ont signé ou se préparent à signer 292 accords avec 111 institutions indiennes. Les accords marquent une évolution des secteurs de coopérations qui ne sont plus majoritairement les sciences sociales ou humaines mais concernent maintenant les filières de la haute technologie (énergie nucléaire, chimie moléculaire, nanosciences), du management ou de la mécanique appliquée.

- On recense près de 450 accords entre établissements français et indiens. Ces accords prévoient des échanges d’étudiants, mais aussi des diplômes bi-nationaux, comme ceux qui lient l’IIM d’Ahmedabad et l’ESSEC, MDI-Gurgaon et l’ESCP-Europe, ou Delhi University et Polytechnique. Ces accords couvrent l’ensemble des disciplines et de la formation professionnelle de l’enseignement supérieur, depuis les sciences sociales et les humanités, jusqu’au business et au management, en passant par la mécanique appliquée et la recherche en technologies de pointe.

Dernière modification le 09/04/2015

haut de la page