Visas pour Monaco

Qui a besoin d’un visa pour Monaco ?

Les ressortissants étrangers qui sont autorisés à entrer en France métropolitaine pour un court séjour sans visa sont également autorisés à entrer à Monaco sans visa. Les ressortissants étrangers, titulaires d’un titre de séjour délivré par un Etat Schengen sont autorisés à entrer et à séjourner à Monaco. Les titulaires d’un visa Schengen en cours de validité et valable pour la France, ou d’un visa territorialement limités à la France (VTL), sont autorisés à entrer et à séjourner à Monaco. En revanche, les titulaires d’un visa territorialement limité qui n’est pas valable pour la France, ne peuvent pas se rendre à Monaco. Les titulaires d’un visa Schengen doivent être en mesure de présenter les justificatifs relatifs à l’objet et aux conditions de leur séjour à Monaco.

Le visa de court séjour pour Monaco

La procédure de demande de visa de court séjour pour Monaco suit les mêmes conditions et règles que celles appliquées pour le visa Schengen.

Si vous vous avez l’intention d’exercer une activité rémunérée pendant le court séjour, vous devez présenter comme justificatif supplémentaire un « contrat de travail » validé par le service de l’emploi de la Principauté (en lieu et place de l’autorisation provisoire de travail délivrée par une direction régionale française des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi). Ce « contrat de travail » validé par le service de l’emploi de la Principauté peut être remplacé par l’imprimé « promesse d’embauche » établi par le service de l’emploi, pour les séjours inférieurs à trois mois des intermittents du spectacle.

Visas de trois à six mois des titulaires d’un contrat de travail temporaire

Les titulaires d’un contrat de travail temporaire visé par le Service de l’Emploi de la Principauté de Monaco d’une durée supérieure à trois mois et inférieure à six mois doivent solliciter un visa de long séjour temporaire. Ce visa n’autorise pas son titulaire à s’établir à Monaco. La durée du visa délivré est la même que celle du contrat de travail sans pouvoir excéder six mois.

Justificatif spécifique :

Les demandeurs de visa doivent présenter un contrat de travail visé par le Service de l’Emploi de la Principauté.

Le visa de long séjour

Toute demande de visa de long séjour est soumise à la consultation des autorités monégasques. Le refus de délivrance du visa n’est pas motivé.

- Dispense de visa de long séjour :

Les citoyens de l’UE et les ressortissants d’un Etat membre de l’Espace économique européen (EEE) et de la Suisse peuvent demander leur autorisation d’établissement directement auprès des autorités monégasques. Les étrangers, qui résident en France depuis plus d’un an, peuvent également en faire la demande directe.

- Justificatif à déposer à l’appui d’une demande de visa de long séjour :
Tous les documents sont à présenter en 2 exemplaires (copies). Un exemplaire sera adressé aux autorités monégasques, dans la cadre de consultation préalable L’ensemble des documents devra être accompagnés de sa traduction en français, ou à défaut en anglais.
L’ensemble des documents requis est exigé. La section des visas se réserve le droit d’exiger la présentation de documents supplémentaires si cela s’avère nécessaire. La grille des tarifs utilisée est identique à celle appliqué pour l’instruction des visas Schengen et nationaux.

1. Un passeport ordinaire ou un document de voyage reconnu valable au moins 3 mois après la date d’expiration du visa demandé, accompagné, le cas échéant, des passeports précédents et annulés. Le passeport ou le document de voyage doit contenir au moins 2 pages vierges.

2. Un formulaire de demande de visa de long séjour dûment rempli et signé par le demandeur.

3. 3 photos d’identité. Veuillez consulter le guide des photos.

4. Extrait de casier judiciaire.

5. Attestation sur l’honneur précisant que vous n’avez jamais été condamné, que vous n’avez pas été déclaré en faillite et que vous n’avez aucune affaire en cours avec la justice ou les services de police.

6. Justificatifs d’hébergement : un contrat de bail ou promesse de bail, ou un acte de propriété, ou un certificat d’hébergement à titre gratuit délivré par la sécurité publique de Monaco.

7. Justificatifs relatifs à l’objet de son séjour :
-  un contrat de travail visé par le Service de l’emploi de la Principauté,

-  ou une demande d’autorisation de créer un commerce ou une société,

-  ou un justificatif de mariage pour les conjoints de ressortissants français, monégasques ou étrangers ayant leur résidence à Monaco,

-  ou une attestation bancaire justifiant de moyens d’existence suffisants

8. Les ressortissants d’un pays tiers résidents en Inde devront produire la copie des justificatifs attestant de la légalité et de la durée autorisée de la résidence.

Long séjour : études à Monaco, résidence en France

Si vous souhaitez poursuivre des études (plus de 90 jours) à Monaco, mais résider en France, il convient de solliciter un visa de long séjour « visiteur » pour la France et de présenter votre inscription dans un établissement d’enseignement monégasque.

Avertissement

Outre votre passeport valide revêtu d’un visa (sauf pour les ressortissants des pays exemptés), vous devez être en mesure, lors de votre passage à la frontière française, de présenter :

- des justificatifs des conditions de votre séjour en France (pour un séjour touristique : réservation d’hôtel, inscription à un voyage organisé,... ; pour un séjour professionnel : lettre de l’employeur, invitation d’un organisme français,... ; pour un séjour privé :"attestation d’accueil" signée par la personne qui se propose d’assurer l’hébergement).

- des justificatifs des moyens d’existence en France (argent liquide, chèques de voyage, carte de crédit internationale en cours de validité,...).

- des garanties de retour vers votre pays d’origine (billet d’avion, ...).
Le visa Schengen délivré ne vous autorise pas l’entrée dans un département ou une collectivité française situé outremer.

- Tout ressortissant d’un Etat non membre de l’Union Européenne, de l’Espace économique européen, ou de la Suisse, soumis ou non à obligation de visa pour se rendre dans l’Espace Schengen, doit contracter une assurance médicale de voyage. Cette assurance, doit couvrir à hauteur minimum de 30 000€, les frais médicaux, ainsi que les frais d’hospitalisation et de rapatriement pour la totalité de la durée du séjour.

Dernière modification le 13/04/2012

haut de la page