Intervention de Christophe Sirugue lors d’une conférence à la FICCI

Nos deux pays partagent une longue histoire, une amitié ancienne et des convictions partagées.

New Delhi, le 25 octobre 2016

Seul le prononcé fait foi

Monsieur le Président,
Monsieur l’Ambassadeur,
Mesdames et messieurs,
Chers amis,

Je suis heureux d’ouvrir cette nouvelle conférence dédiée à l’attractivité de la France et de vous voir aussi nombreux à l’occasion pour cette seconde édition. Et même plus nombreux que lors de l’édition précédente, m’a-t-on dit. Merci à tous de vous être rendus disponibles. Je tiens à remercier tout particulièrement au Président de la FICCI, M. Harshavardhan NEOTIA, et au cabinet Adamas pour cette coopération renouvelée. Je tiens également à remercier notre Ambassadeur et, à travers lui, le service économique régional et Business France pour la mise en œuvre de cette initiative.

Je voudrais (i) dans un premier temps souligner les liens qui unissent nos deux pays et faire le point avec vous de la relation bilatérale entre nos deux pays. Puis (ii) vous faire part de notre état d’esprit et de la vision que j’ai de l’économie française, de ses atouts, et de la place que nous réservons aux investissements indiens.

1/ Les liens entre nos deux économies sont étroits

Nos deux pays partagent une longue histoire, une amitié ancienne et des convictions partagées. Ils ont forgé au fil des dernières années un partenariat stratégique qui s’est densifié. Cette excellente relation s’est particulièrement manifestée en janvier dernier au cours de votre fête nationale où notre Président de la République était l’invité d’honneur. Notre partenariat stratégique franco-indien remonte à 1998 et n’a cessé de se développer depuis, notamment autour des thèmes de la défense, de l’énergie nucléaire civile, de l’espace ou de la sécurité. De nouveaux terrains d’entente se dégagent régulièrement, mais je suis ici parmi une assemblée de chefs d’entreprises, je vais donc centrer mon propos sur le terrain économique.

On dénombre plus de 400 entreprises françaises présentes aujourd’hui en Inde, pour un chiffre d’affaires supérieur à 11 Md$. La France figure sur le podium des plus importants investisseurs étrangers. Une bonne moitié de ces investissements sont destinés au secteur industriel, ce qui fait de la France un acteur majeur du programme « Make in India » porté par le gouvernement du Premier ministre Modi, tout comme nous sommes aussi présents dans de nombreux autres programmes portés par les autorités indiennes : Smart Cities, Digital India, Skill in India, ou encore Saffron Revolution. A titre d’exemple, les entreprises françaises représentent 10% du parc solaire indien.

Mais, au-delà de ce socle solide, nous avons collectivement encore des marges de progression. Nos échanges bilatéraux, bien qu’en progression, ne sont cependant pas à la hauteur de la taille de nos deux économies. C’est pourquoi non seulement je suis venu aider les entreprises françaises à s’implanter ici. Mais je suis surtout venir vous dire que la France est ouverte aux investisseurs et aux entreprises indiennes. Seules 147 entreprises indiennes employant environ 5 500 salariés, ont choisi d’investir dans notre pays. A vous, de venir, demain, investir en France !

2/ La France se modernise pour attirer et accueillir les investissements étrangers

C’est pour cela qu’aujourd’hui je tenais à avoir ce moment de partage avec vous.. Car je suis venu, pour vous parler de la France, de cette grande puissance économique – la cinquième –, de tout ce que nous faisons depuis plusieurs années pour nos entreprises, pour qu’elles se développent, conquièrent de nouveaux marchés, investissent et embauchent.

Nous apportons aujourd’hui des solutions, des réponses à ces entreprises et à leurs salariés. Au lendemain du Brexit, les entreprises ont besoin de visibilité et d’un encrage fort en Europe. Dans ce nouvel environnement qui se dessine, nous vous proposons une France attractive. Une France attractive par ses atouts nombreux. Une France attractive grâce à (i) ses infrastructures que nous développons. Une France attractive grâce aux (ii) réformes que nous menons. Enfin, une France attractive grâce à (iii) sa place en Europe et à sa proximité avec l’Afrique et (iv) à ses atouts structurels.

(i) Tout d’abord quelques mots sur nos infrastructures

  • La place de Paris est une place solide tournée vers l’économie réelle. Et c’est son atout majeur. Car Paris est une place financière au service du financement des entreprises. C’est pourquoi nous avons de grands groupes industriels qui comptent parmi les plus importants émetteurs de titres financiers dans le monde (31 entreprises françaises font partie des 500 leaders mondiaux, contre 28 entreprises allemandes).
  • Solide, la place de Paris est aussi innovante. Nous construisons, ensemble, la place financière de demain, en faisant de Paris la capitale de la Smart finance. Notre rôle pour cela, c’est que vous disposiez d’un cadre adapté, ouvert aux idées neuves portées par des entrepreneurs prêts à prendre des risques.
  1. C’est à Paris que se concentre la principale activité de crowdfunding en Europe continentale, et nous continuons à œuvrer pour que ce cadre soit encore plus compétitif.
  2. C’est en droit français, pour la première fois en Europe, que nous allons fixer les conditions juridiques et de sécurité permettant de réaliser des transactions financières décentralisées sur Internet, ce qu’on appelle le blockchain.

Notre capacité d’accueil est par ailleurs en constante hausse et nous sommes donc prêts à accueillir toujours plus d’entreprises. Les infrastructures nécessaires à cet accueil sont d’ores et déjà présentes et de nouvelles sont en projet :

  • L’offre de bureaux à Paris et en Ile-de-France est d’ores et déjà la plus importante d’Europe. Ces pôles, nous avons choisi de les renforcer avec la livraison, dès cette année, de plus de 900 000 m2 de bureaux équivalent à 60 000 postes de travail.
  • Les travaux du Grand Paris Express ont été lancés. Ils permettront d’offrir à Paris et à toute sa région, une offre de transports homogène intégrant au mieux les aéroports et les gares.
  • Le territoire français est parfaitement équipé puisque les métropoles françaises possèdent une très bonne interconnexion entre elles, grâce notamment à des lignes ferroviaires à grande vitesse très performantes.

(ii) Pour renforcer l’attractivité de la France, nous avons aussi entrepris de nombreuses réformes, pour renforcer la compétitivité des entreprises, mais aussi pour simplifier les démarches des étrangers en France :

1) Sur la compétitivité

  • Nous avons réduit les charges fiscales et sociales pesant sur les entreprises avec un crédit d’impôt qui réduit les prélèvements pour les employeurs à hauteur de 3 % du coût total des salaires. C’est un effort conséquent, puisqu’il représente 2 points de PIB. Le cout horaire du travail dans l’industrie est désormais en deca de celui de l’Allemagne. Nous allons plus loin encore, puisque l’assemblée nationale a voté cette semaine un abaissement du taux d’impôts sur les sociétés à 28 % à horizon 4 ans pour les grandes entreprises, et 15% pour les PME. Cela contre 33% aujourd’hui. C’est donc un effort considérable que nous faisons pour les entreprises
  • Nous avons libéralisé les marchés de biens et de services avec la loi « croissance et activité » portée par mon prédécesseur ;
  • Nous avons réformé le marché du travail, sujet que je connais bien pour l’avoir portée au Parlement ;
  • Nous avons simplifié nombre de démarches administratives en offrant notamment une plus grande stabilité de l’environnement fiscal et réglementaire.
  • Nous avons pris des mesures pour encourager l’investissement en capital grâce au corporate venture et au société de libre partenariat.

Parmi, les réformes engagées, certaines vous sont destinées spécifiquement :

  • Nous avons amélioré le régime fiscal des impatriés avons mis en place un interlocuteur fiscal unique pour les investisseurs étrangers ;
  • je sais que la question de la délivrance des visas et des titres de séjour, que ce soit pour vous ou pour vos salariés, est fondamentale. Dans la vie des affaires, le facteur temps est en effet essentiel. Pouvoir compter sur une délivrance rapide des visas constitue à cet égard un préalable déterminant. C’est désormais une réalité, grâce notamment à la mobilisation remarquable des services de notre Ambassade de France en Inde. Pour tout projet d’investissement ou de visite professionnelle en France, vous pouvez maintenant obtenir ces visas dans des délais record.

(iii) Dans ce cadre privilégié, la France est un pays moteur au cœur des échanges commerciaux.

  • La France appartient au plus grand marché mondial, l’Europe. Alors que s’engage le Brexit, venir s’installer en France, c’est accéder au cœur du marché unique, un marché de 440 millions de consommateurs dans une future Europe des 27. La destination France a déjà été choisie par des milliers de multinationales. J’ai à l’esprit la décision de Facebook d’installer en France son centre de R&D en matière d’intelligence artificielle. John Chambers, PDG de Cisco déclarait récemment que la « France c’est l’avenir » car « c’est la Silicon Valley de l’Europe ». La France, c’est donc un paradis fiscal pour la recherche, en particulier grâce au crédit d’impôt recherche.
  • La France est l’un des principaux sites d’accueil d’investissements étrangers au monde. Nous accueillons chaque semaine 19 semaines nouvelles entreprises étrangères. La France est par ailleurs la 1ère destination des flux d’investissements industriels en Europe.
  • Notre pays occupe ainsi une position de leader dans de nombreux secteurs industriels et pas seulement pour les parfums, les sacs, les vins et les fromages comme beaucoup le pensent.
  1. La France détient le 1er rang en Europe pour l’aéronautique, le spatial et le nucléaire ;
  2. elle est 2ème pour la chimie ; 3ème pour les technologies de l’information, le médicament et l’agroalimentaire ;
  3. et nous occupons bien évidemment le 1er rang mondial pour le tourisme.
  • Mais la France est aussi la porte d’entrée vers d’autres marchés dans le monde :
  1. La France, est aussi connue comme un hub pour faire des affaires en Afrique. Je sais qu’il s’agit d’un point d’intérêt grandissant pour les entreprises indiennes. Outre la communauté de langue en Afrique francophone, qui peut aider les sociétés indiennes sur le continent africain, nos entreprises bénéficient aussi d’une sécurité juridique et fiscale dans de nombreux pays africains. De nombreux groupes étrangers – chinois, américains, brésiliens, japonais - ont déjà choisi Paris pour piloter leurs activités africaines. Les groupes indiens intéressés par ce continent sont les bienvenus en France.

(iv) Enfin, la France dispose de nombreux atouts structurels, trop souvent oubliés !

  • J’entends souvent que les Français ne travaillent pas assez, que le mot « entrepreneur » n’est pas dans la culture française (alors que c’est les Anglais qui nous l’ont emprunté !), que notre droit du travail est trop peu flexible, etc., etc. Oui nous protégeons nos salariés qui bénéficient ainsi d’un système de couverture sociale parmi les plus sophistiqués au monde, mais les français sont parmi les plus productifs, et souvent à un coût plus intéressant que dans l’industrie allemande.
  • Notre main d’œuvre est hautement qualifiée, dédiée à l’entreprise et particulièrement motivée et sérieuse. Je suis sûr que les investisseurs indiens qui témoigneront en fin de séminaire ne me démentiront pas sur ce point !
  • La France, grand pays universitaire, est aussi une terre de clusters, de grandes écoles d’ingénieurs, de centres de recherche et d’innovation, avec de nombreux prix Nobels dont le dernier Nobel de chimie qui vient d’être décerné au Français Jean-Pierre Sauvage.
  • Nous accueillons des étudiants de haut-niveau. Nous sommes par ailleurs le 3ème pays d’accueil des étudiants étrangers au monde (Unesco). La France, elle attire donc les talents.

Notre pays possède ainsi non seulement un potentiel économique avéré, mais se distingue également comme un territoire de créativité, favorable à l’innovation. Dans le même temps, la France se caractérise à la fois par sa rigueur et son goût de l’excellence, qui permettent de transformer cette créativité en innovations concrètes et commercialisables.

Cette créativité se ne limite pas à nos frontières, elle est également partagée à travers le monde, et en Inde en particulier. Elle s’incarne déjà ici, à travers des partenariats industriels exemplaires.

  • Je pense au développement de la voiture Kwid, conçue à Chennai et fruit d’une coopération franco-indienne. Usine que je visiterai demain.
  • Le partenariat signé durant la visite de notre Président de République entre Crompton Greaves et le CEA témoigne également de la vitalité de notre créativité.
  • Plus récemment France Coll en collaboration avec l’université du Vel Tech à Chennai a mis au point une roue électrique auto génératrice qui a vocation à constituer une solution au transport de masse en Inde.
  • Enfin, le succès rencontré en Inde par la start-up française Blablacar constitue une autre illustration. J’en profite pour remercier le CEO de BlablaCar de sa présence parmi nous aujourd’hui.

J’espère que nos arguments vous auront convaincus de choisir la France lorsque vous songerez à vos prochains investissements à l’étranger. Nombre d’entreprises françaises ont déjà fait ce choix, soyez les prochains !

Je suis, ainsi que l’ensemble des services de cette ambassade et du consulat sont à votre disposition pour vous accompagner le plus efficacement possible sur le territoire français. Je vous remercie.

Dernière modification le 27/10/2016

haut de la page