Visite officielle de M. Narendra MODI

Déclaration conjointe Franco-Indienne, Visite en France du Premier Ministre Indien

1. À l’invitation du Président de la République française M. François Hollande, le Premier ministre de la République de l’Inde Shri Narendra Modi a effectué une visite officielle en France les 10 et 11 avril 2015.

2. Le Président français et le Premier Ministre indien ont eu des entretiens étendus et fructueux sur des questions bilatérales, régionales et mondiales qui ont reflété leur convergence de vues sur les problèmes mondiaux. Ils ont réaffirmé leur attachement au partenariat stratégique et sont convenus de continuer à approfondir et à renforcer les liens bilatéraux fondés sur une communauté de principes et de valeurs concernant la démocratie, la liberté, l’état de droit et le respect des droits de l’homme.

3. Partenaires stratégiques, la France et l’Inde se concertent et se soutiennent mutuellement sur les questions internationales dans un esprit de compréhension et d’engagement réciproque, dans l’intérêt de l’ensemble de la communauté internationale. Réaffirmant leur indépendance et leur autonomie stratégique, le France et l’Inde s’engagent à poursuivre leurs efforts conjoints afin de faire face aux défis mondiaux.

4. Les partenaires mondiaux que sont la France et l’Inde ont rappelé la nécessité d’une réforme urgente des Nations Unies, notamment de son Conseil de Sécurité, par un élargissement des deux catégories de membres, afin de le rendre plus représentatif du monde contemporain. Les deux parties ont souligné qu’il était impératif d’obtenir des résultats concrets sur ce sujet important d’ici au Sommet du 70ème anniversaire des Nations Unies. La France réaffirme son soutien à la candidature de l’Inde comme membre permanent du Conseil de sécurité des Nations Unies sans délai.

5. La France et l’Inde partagent les mêmes préoccupations et les mêmes objectifs en matière de non-prolifération des armes de destruction massive. Dans le but de renforcer encore les régimes mondiaux de non-prolifération et de contrôle des exportations, la France et l’Inde se sont engagées à poursuivre leurs efforts conjoints en vue de l’adhésion de l’Inde au Groupe des fournisseurs nucléaires (GFN), au Régime de contrôle de la technologie des missiles (Missile Technology Control Regime, MTCR), au Groupe Australie et à l’Arrangement de Wassenaar. La France a, en particulier, réaffirmé son soutien ferme et actif au renforcement du consensus entre les membres de ces régimes sur cette question.

6. Le Président français et le Premier Ministre indien se sont félicités de la régularité et de la fréquence des visites et rencontres de haut niveau, de la coopération croissante dans les domaines stratégiques, notamment la défense, l’espace, le nucléaire civil et la sécurité, du développement des liens commerciaux et en matière d’investissement, de la coopération scientifique et technologique ; ainsi que de la multiplication des échanges dans les domaines culturel, éducatif et touristique.

Changement climatique

7. S’attaquer au problème du changement climatique revêt une importance capitale, dans l’intérêt du monde d’aujourd’hui et des générations futures. Le Premier Ministre a accordé tout son soutien à la France en vue de la réussite de la COP 21 qui doit se tenir à Paris à la fin de l’année. Le Président français et le Premier Ministre indien ont exprimé leur conviction que la Conférence de Paris aboutirait à un accord historique pour l’après-2020. Cela renforcera encore la détermination et les efforts de la communauté internationale visant à relever le grave défi du changement climatique, à faciliter l’accès à des solutions bas carbone et à un développement résilient et durable, tout en contenant le réchauffement climatique mondial sous la barre des 2° C. Ils ont souligné l’importance d’œuvrer de concert et avec d’autres pays pour parvenir à Paris à un accord sur le climat ambitieux, global, universel, équilibré et équitable qui encourage également une véritable coopération technologique en matière d’adaptation et d’atténuation et un appui financier pour relever ce défi mondial commun. Les contributions prévues déterminées au niveau national qui seront soumises par les parties en amont de la COP 21 constitueront une étape importante avant Paris. Ils ont en outre souligné qu’il importait d’agir sans tarder pour relever le niveau d’ambition avant 2020, et de tenir les engagements pris pour l’avant-2020. Ils ont également salué la contribution de plusieurs initiatives volontaires internationales à l’action multilatérale pour le climat sous les auspices de la CCNUCC. Dans ce contexte, les dirigeants ont fait valoir l’importance d’intensifier la coopération franco-indienne dans le cadre de projets communs de recherche et de développement et concernant l’innovation technologique et la diffusion de solutions en matière d’énergie propre et d’efficacité énergétique facilitant la transition vers une économie sobre en carbone et capable de s’adapter au changement climatique.

Villes intelligentes

8. Le développement des villes intelligentes est un domaine-clé pour promouvoir des solutions en matière de développement durable. La France accueille favorablement la proposition indienne de devenir partenaire du programme de développement des villes intelligentes (Smart Cities) et elle est disposée à mettre en œuvre ses meilleures solutions technologiques et à partager son expérience dans le domaine des villes durables intégrées, en particulier en ce qui concerne la planification urbaine, les réseaux urbains, l’eau et l’assainissement, la mobilité durable et les technologies numériques. Le Président français et le Premier ministre indien ont noté avec satisfaction :

  • a. le niveau élevé des échanges, les progrès de la coopération bilatérale dans le domaine du développement des infrastructures urbaines durables et l’élargissement du champ d’application de l’accord de coopération franco-indien sur le développement urbain durable à des sujets tels que le transport et le patrimoine, afin de mettre en œuvre une coopération bilatérale prioritaire dans le cadre du mécanisme existant ;
  • b. qu’étant donné la volonté exprimée par la France de collaborer avec l’Inde en vue du développement des villes intelligentes issues de la liste des villes que doit établir le Gouvernement indien, il a été convenu de faire de la coopération en matière de villes intelligentes un domaine de coopération technique en vertu du Mémorandum d’entente d’octobre 2012 relatif à la coopération franco-indienne dans le secteur du développement urbain durable.

Il s’agirait notamment, au titre de cette coopération, de réaliser ensemble des études de faisabilité, de renforcer les capacités aux niveaux national, régional et local, d’organiser des ateliers/ formations, de conclure des partenariats inter-entreprises et de mettre en œuvre tous autres projets définis d’un commun accord.

Sécurité

9. Le Premier Ministre a réitéré la ferme condamnation de son pays des odieux attentats terroristes qui ont frappé la France en janvier 2015. Rappelant que le terrorisme constitue une menace permanente et stratégique et que leurs deux pays sont confrontés à la menace terroriste sur leur sol, la France et l’Inde sont résolues à se prêter mutuellement assistance dans la lutte contre ce fléau. Les dirigeants ont réitéré leur appui aux efforts visant à faire échec au terrorisme. Ils ont appelé à démanteler l’infrastructure terroriste, et refuser l’asile aux terroristes, traduire en justice les auteurs et les complices d’attentats terroristes, ainsi qu’à renforcer les cadres internationaux pour une coopération plus étroite dans ce domaine, notamment en soutenant des initiatives dans le cadre de l’ONU, telles que le projet de convention générale sur le terrorisme international.

10. Ils ont reconnu que la France et l’Inde devaient intensifier leur coopération dans le cadre du groupe de travail mixte sur la lutte contre le terrorisme, notamment concernant l’échange des informations et du renseignement sur les réseaux terroristes, et échanger leurs expériences en matière de lutte contre la montée en puissance du phénomène de radicalisation. Ils ont demandé aux représentants des deux pays de programmer au plus tôt la prochaine réunion du groupe de travail mixte sur la lutte contre le terrorisme.

11. Les deux pays sont convenus d’engager le dialogue bilatéral pour débattre de la manière d’améliorer leur coopération dans le domaine maritime, en particulier dans la région de l’Océan indien (ROI). L’Inde se félicite de l’engagement accru de la France dans les affaires de l’Association des États Riverains de l’Océan Indien (Indian Ocean Rim Association) et poursuivra son étroite collaboration avec la France en vue d’atteindre les objectifs inscrits dans la Charte de l’Association.

12. Le Président français et le Premier Ministre indien se sont félicités de la tenue du second cycle du Cyberdialogue le 17 mars à New Delhi, qui a défini de nouveaux domaines de coopération entre la France et l’Inde en matière de cybersécurité.

Défense

13. Le Président français et le Premier Ministre indien ont souligné l’importance des exercices militaires conjoints entre leurs armées (Shakti), marines (Varuna) et forces aériennes (Garuda) et ont noté avec satisfaction la participation du groupe de combat aéronaval français à la manœuvre Varuna dans l’océan indien dans les prochaines semaines. Le Président français et le Premier Ministre indien ont souligné la longue tradition de coopération entre la France et l’Inde dans le domaine de la défense et ils ont reconnu le fort attachement des entreprises françaises à la fabrication d’équipements en Inde. Le Président français et le Premier ministre indien ont exprimé la volonté d’intensifier la coopération dans des domaines définis d’un commun accord, notamment la collaboration en matière de technologies appliquée à la défense, de recherche et de développement. Pour répondre à la nouvelle politique menée par le Gouvernement indien pour la fabrication de matériel destiné au secteur de la défense, ils ont incité leurs entreprises respectives à conclure des contrats de codéveloppement et de coproduction de matériel de défense en Inde, en particulier pour le transfert de savoir-faire et de technologies. Ils ont noté avec satisfaction que des sociétés françaises du secteur de la défense ont exprimé leur intention de lancer des projets technologiques et industriels en Inde à la suite de la rencontre entre les dirigeants de l’industrie de défense et le Premier Ministre indien.

14. Le Gouvernement indien a indiqué au Gouvernement français que, compte tenu du besoin opérationnel crucial qu’ont les forces aériennes indiennes d’un aéronef de combat polyvalent, il souhaiterait acquérir dès que possible 36 Rafale clés en main. Le Président français et le Premier Ministre indien sont convenus de conclure un accord intergouvernemental pour la fourniture des aéronefs à de meilleures conditions que dans le cadre d’un processus distinct en cours ; la livraison se ferait dans un délai compatible avec les exigences opérationnelles des forces aériennes indiennes, et les aéronefs et systèmes et armes connexes seraient livrés dans la même configuration que celle qui a été testée et approuvée par les forces aériennes indiennes, la France assumant la responsabilité de la maintenance à long terme.

15. Dans le contexte de la commémoration de la première guerre mondiale en cours dans les deux pays, le Président Hollande a rappelé les sacrifices des soldats indiens qui, il y a un siècle, ont donné leur vie en combattant pour la liberté de la France. Le Premier Ministre a annoncé qu’il se rendrait au Mémorial de Neuve Chapelle en France, érigé en mémoire des martyrs et des héros indiens qui ont combattu sur le front occidental.

Espace

16. Dans le cadre de la célébration du 50ème anniversaire de la coopération dans le domaine spatial, en saluant ses résultats fructueux, des travaux de recherche conjoints aux missions conjointes, le Président français et le Premier Ministre indien ont accueilli avec satisfaction la signature d’un Programme entre leurs agences spatiales pour une coopération renforcée en matière d’activités spatiales et relatif à la réalisation conjointe de la troisième mission d’observation de la terre, les applications en observation de la terre et à l’exploration planétaire ; d’un Mémorandum d’entente sur l’expérimentation de la propagation en bande Ka et d’un document visant à prolonger de deux ans l’utilisation du satellite conjoint franco-indien Megha Tropiques. Ils ont diffusé un timbre commémoratif franco-indien pour marquer 50 années de coopération dans le domaine spatial.

Énergie nucléaire

17. Rappelant le Mémorandum d’entente signé le 4 février 2009 entre AREVA et NPCIL, le Président français et le Premier Ministre indien ont encouragé leurs entreprises commerciales à faire aboutir dans les meilleurs délais les négociations technico-commerciales sur le projet de construction de six centrales nucléaires de 1650 MW à Jaitapur, en tenant dûment compte de la viabilité du projet et dans le cadre d’un partenariat ambitieux pour les gros composants et les composants critiques. Ils se sont également félicités de la signature du Mémorandum d’entente entre L&T et Areva qui élargira le champ de notre coopération industrielle, ainsi que de la conclusion d’un accord sur les études techniques d’avant-projet. Le Président français et le Premier Ministre indien ont également invité leurs agences pour l’énergie atomique à établir des bases ambitieuses pour l’avenir de la coopération franco-indienne dans le domaine du nucléaire civil dans un large éventail de secteurs, notamment sur la responsabilité civile dans le domaine nucléaire.

Coopération économique

18. La France et l’Inde ont noté qu’il y a eu une amélioration inégale et discrète dans l’état de l’économie mondiale et ils sont convenus que la mise en œuvre de réformes structurelles et de politiques macroéconomiques appropriées sont nécessaires pour parvenir à la stabilité à long terme et à la croissance de l’économie mondiale. Elles ont exprimé leur soutien au G20 qui est une instance essentielle de la coopération économique internationale. Elles ont appelé à une action internationale coordonnée et concertée comprenant des mesures pour gérer les effets de contagion résultant des politiques nationales, traiter l’érosion de la base d’imposition et le transfert de bénéfices, promouvoir la transparence fiscale, faciliter l’échange automatique d’informations et canaliser des financements à long terme pour les infrastructures. Ces actions collectives sont essentielles pour assurer une stabilité durable.

19. Les évolutions actuelles au plan international et les changements socio-économiques rapides en Inde créent toute une série de nouvelles occasions pour que Français et Indiens travaillent ensemble. Notant qu’il existe un potentiel considérable de développement des liens économiques, le Président français et le Premier ministre indien ont souligné la nécessité d’encourager les sociétés et entreprises françaises et indiennes à renforcer encore le commerce et les investissements bilatéraux entre les deux pays. Le Président a salué l’initiative prise par le Premier ministre intitulée « Make in India », visant à transformer l’Inde en pôle international de fabrication ; il a reconnu que cette initiative pouvait offrir de grandes opportunités aux sociétés et entreprises françaises et exprimé la volonté de la France de contribuer à son succès. Dans ce contexte, la France et l’Inde sont déterminées à trouver des solutions aux problèmes d’accès aux marchés qui constituent un obstacle au commerce. Elles ont pris note avec satisfaction d’un certain nombre de projets nouveaux et en cours menés par des sociétés françaises qui s’inscrivent dans le cadre de la politique « Make in India ». Le Président a salué l’initiative prise par le Premier ministre d’accueillir des délégations de chefs d’entreprise français dans le secteur des infrastructures et de la défense pour les encourager à poursuivre dans cette voie.

20. Le Président français et le Premier ministre indien ont accueilli favorablement le rapport présenté par les co-présidents du Forum franco-indien des chefs d’entreprises, réuni à Paris les 9 et 10 avril 2015, et ils ont souligné que le Forum a un rôle important à jouer pour approfondir les relations commerciales et instaurer un environnement favorable au renforcement du commerce et des investissements bilatéraux.

21. Dans le domaine des transports, le Président français et le Premier ministre indien attendent avec intérêt de coopérer dans des domaines tels que la modernisation des lignes ferroviaires et les projets à grande vitesse et à semi-grande vitesse, dans le domaine des transports urbains et des routes ; ils se sont félicités du renforcement de la coopération entre les chemins de fer français et indiens dans les domaines suivants grâce à l’accord entre la Société nationale des Chemins de fer français (SNCF) et l’Indian Railway Board pour cofinancer une étude de réalisation effectuée par la SNCF concernant un projet à semi-grande vitesse (200 km/h) dans le cadre de la modernisation de la ligne Delhi-Chandigarh et pour la rénovation des gares de la ligne d’Ambala à Ludhiana. Les deux parties ont noté avec satisfaction l’achèvement d’une étude de développement pour le corridor à grande vitesse Bombay-Ahmedabad.

22. La France se félicite des objectifs très ambitieux fixés par le gouvernement indien pour l’accès à l’énergie pour tous et le développement des énergies renouvelables. La France soutient déjà les efforts déployés par l’Inde pour garantir l’approvisionnement énergétique et développer ses sources d’énergies renouvelables, y compris le solaire. L’Inde s’est félicitée de l’objectif fixé par les sociétés françaises de développer 8 à 10 GW d’énergie solaire en Inde d’ici 2020-2022. La France est prête à soutenir, en Inde, d’autres sources d’énergies renouvelables, telles que l’énergie éolienne, la biomasse et l’hydroélectricité.

23. Le Président Hollande a confirmé l’objectif d’une ligne de crédit de l’AFD de 1 milliard d’euros sur les trois années à venir destinée aux infrastructures durables et au développement urbain en Inde et il a fait part de l’engagement pris par la France envers son partenaire indien pour mettre en œuvre les projets suivants lancés par l’Inde en vue du développement de sources d’énergie renouvelables :

  • (i) La prorogation de la facilité de crédit accordée par l’Agence française de développement à la société indienne Energy Efficiency Services Limited (EESL) qui encourage l’utilisation de l’éclairage LED dans certaines villes indiennes ;
  • (ii) L’arrangement sur la coopération en matière d’énergies renouvelables entre le Ministère français de l’écologie, du développement durable et de l’énergie et le Ministère indien des énergies nouvelles et renouvelables.

24. Reconnaissant le rôle crucial que jouent différentes régions françaises et États indiens pour le développement de la coopération et des échanges entre la France et l’Inde, le Président français et le Premier ministre indien ont décidé d’accorder la priorité à la promotion des échanges franco-indiens dans le domaine du développement durable, qu’il soit rural ou urbain, en particulier en ce qui concerne les infrastructures, le transport, la gestion de l’eau et des déchets, notamment grâce à des jumelages et à des visites de délégations commerciales. Le Premier ministre a noté qu’il attend avec intérêt sa rencontre avec les dirigeants de la région Midi-Pyrénées, et notamment avec les chefs d’entreprises françaises de ces régions.

Contacts interpersonnels

25. Le Président français et le Premier ministre indien ont souligné que le potentiel de développement du tourisme entre la France et l’Inde est immense. À cet égard, ils se sont félicités de la signature de la lettre d’intention sur le renforcement de la coopération entre les deux pays dans ce domaine, et notamment le jumelage de sites et monuments historiques dans les deux pays.

26. La France se félicite de la décision prise par l’Inde d’étendre à la France son programme de visa de tourisme à l’arrivée - autorisation électronique de voyage (TVOA-ETA). L’Inde se félicite de la décision prise par la France de mettre en œuvre un programme de délivrance accélérée des visas aux touristes indiens en 48 heures.

27. Le Président français et le Premier ministre indien sont convenus que les deux parties devaient poursuivre leurs discussions en cours sur un accord de partenariat entre les gouvernements français et indien relatif aux migrations et à la mobilité.

28. Le Président français et le Premier ministre indien ont exprimé leur satisfaction face au développement des échanges entre les deux pays dans le domaine de l’éducation et ils sont convenus de prendre des mesures pour accroître le nombre d’étudiants indiens en France et d’étudiants français en Inde.

En particulier, ils ont accueilli avec satisfaction l’accord conclu entre la France et l’Inde pour permettre à leurs étudiants d’acquérir plus facilement une expérience professionnelle dans les deux pays à l’issue de leur formation.

En vertu de cet arrangement, les étudiants indiens en doctorat bénéficieront d’un permis de résidence en France spécial de 2 ans et 250 étudiants français seraient autorisés chaque année à séjourner au maximum 2 ans en Inde en vertu du programme français des VIE pour travailler dans des entreprises françaises en Inde.

29. Le Premier ministre a fait part au Président Hollande de l’importance que le Gouvernement indien attache au renforcement du bien-être de la communauté indienne à l’étranger. Le Président Hollande s’est félicité de l’organisation d’une réunion du Premier ministre avec les personnes d’origine indienne et les Indiens non-résidents, soulignant ainsi leur contribution au développement économique et socio-culturel de la France.

Patrimoine / Coopération culturelle

30. Le Président français et le Premier ministre indien se sont félicités de l’éventail des coopérations entreprises par les institutions françaises et indiennes afin de promouvoir et de préserver le patrimoine exceptionnel des deux pays. Ils ont pris note avec satisfaction de plusieurs mesures prises à cet effet :

  • (i) Arrangement relatif à la formation des professionnels indiens du patrimoine entre les ministères français et indien de la Culture, avec l’Institut national du Patrimoine (INP) ;
  • (ii) Lettre d’intention entre l’Institut national de Recherches archéologiques préventives (INRAP) français et l’Archaeological Survey of India (ASI) sur la formation, l’échange de bonnes pratiques et le déploiement d’experts, notamment dans le domaine de l’archéologie sous-marine ;
  • (iii) Entente entre les deux parties pour inclure la conservation du patrimoine urbain comme domaine de coopération relevant du mandat du groupe de travail mixte sur le développement urbain ;
  • (iv) Arrangement sur le jumelage de sites et monuments historiques ;
  • (v) Arrangements de coopération entre l’école d’architecture internationale de Paris et la School of Planning and Architecture de New Delhi portant sur la formation, la recherche conjointe et l’échange d’étudiants et d’enseignants.

31. Le Président français et le Premier ministre indien, rappelant l’importance cruciale de la culture pour la compréhension mutuelle de deux nations, ont pris note du succès de l’organisation des deux éditions du Festival de la France en Indie « Bonjour India » et de la première édition du Festival de l’Inde en France « Namaste France » ; ils se sont félicités que la prochaine édition de ces deux Festivals soit organisée en 2016.

32. Le Président français et le Premier ministre indien se sont félicités de la décision du Gouvernement de l’Inde de soutenir l’organisation, pour la première fois à Paris, d’une conférence régionale hindi, compte tenu de l’intérêt croissant en France pour cette langue.

33. Le Président français et le Premier ministre indien ont accueilli favorablement la décision prise par l’ONU de faire du 21 juin la Journée internationale du yoga et ils sont convenus de célébrer cette journée de manière adéquate.

34. Ils se sont félicités de la signature d’une déclaration d’intention entre l’Université de Strasbourg et le Central Council for Research in Ayurvedic Sciences (CRAS), Ministère d’Ayush, concernant la coopération dans le domaine de l’éducation et de la recherche en ayurveda, par un échange d’étudiants, d’enseignants, de chercheurs, et de publications scientifiques et techniques.

35. Le Président français et le Premier ministre indien ont également salué le rôle joué par les Alliances françaises en Inde, l’Institut français en Inde et le Centre culturel indien en France, pour promouvoir les relations culturelles entre les deux pays.

Éducation, sciences et technologies, sport et santé

36. Le Président français et le Premier ministre indien, exprimant leur intérêt mutuel pour une augmentation du nombre et de la qualité des échanges étudiants, ont invité les établissements d’enseignement des deux pays à intensifier encore leur coopération, notamment dans le domaine de l’ingénierie et des sciences appliquées. Ils ont appelé de leurs vœux le renforcement de la coopération dans le domaine de la formation technique et professionnelle en fonction des besoins de l’industrie. Ils ont également salué le rôle que jouent les entreprises françaises en Inde en matière de développement des compétences des jeunes Indiens.

37. Le Président français et le Premier ministre indien ont noté avec satisfaction les avancées enregistrées dans les domaines suivants :

  • (i) La coopération en matière de développement des ressources humaines et de renforcement des compétences, par la mise en place d’un partenariat de la connaissance pour procéder à un échange d’expertises et de bonnes pratiques visant à améliorer les niveaux de compétences à l’échelle du pays et les structures institutionnelles destinées à soutenir le renforcement des compétences.
  • (ii) La signature d’un Mémorandum d’entente sur le partenariat de la connaissance et la coopération dans le domaine des niveaux de qualification entre la Commission nationale de la Certification professionnelle (CNCP) française et la National Skill Development Agency (NSDA), relevant du Ministère indien du développement des compétences et de l’entreprenariat.

38. Le Président français et le Premier ministre indien, soulignant l’importance de la santé pour le bien-être des populations et le développement de leurs pays, ont prévu de renforcer leur partenariat dans le domaine des maladies non contagieuses, de l’industrie pharmaceutique et des établissements de santé.

39. Le Président français et le Premier ministre indien se sont déclarés satisfaits de la collaboration scientifique et technologique entre les deux pays et ils ont réaffirmé leur volonté de la renforcer encore en créant un Comité mixte scientifique et technologique franco-indien. Le Président français et le Premier ministre indien ont noté avec satisfaction que :

  • (i) Le Centre national de la Recherche scientifique (CNRS) et le Department of Science and Technology (DST) relevant du Ministère indien des sciences et technologies ont conclu un nouveau Mémorandum d’entente qui accélérera la coopération scientifique dans des domaines de pointe d’intérêt commun.
  • (ii) L’Université Pierre et Marie Curie (UPMC) et le Department of Biotechnology (DBT) relevant du Ministère indien des sciences et technologies ont conclu un Mémorandum d’entente pour collaborer à la mise en place d’un institut national de biologie marine et de biotechnologie en Inde.

40. Dans le domaine des sports, la coopération franco-indienne est soutenue par différentes initiatives qui développent les liens d’amitié et de solidarité entre les deux pays. Le Président français et le Premier ministre indien ont réaffirmé leur engagement de développer la coopération pour parvenir à l’excellence athlétique et assurer la réalisation du potentiel des jeunes. Un mémorandum d’entente relatif aux échanges en matière de médecine sportive, de formation des cadres, d’échange d’expertise dans le sport de haut niveau, de coopération institutionnelle, de promotion de la participation des femmes dans les disciplines sportives et de prévention et de lutte contre le dopage dans le sport a été signé durant la visite.

41. Le Premier ministre a remercié le Président Hollande et son Gouvernement pour le chaleureux accueil que lui-même et la délégation qui l’accompagnait ont reçu, et pour les dispositions exceptionnelles qui avaient été prises à l’occasion de sa visite en France.

42. Le Premier ministre a invité le Président Hollande à se rendre en Inde à sa convenance, en ajoutant qu’il se réjouissait par avance de pouvoir l’accueillir en Inde et le rencontrer à nouveau très prochainement.

******

Dernière modification le 12/05/2015

haut de la page