Visa pour se rendre dans un pays africain représenté

1- Conditions

Vous souhaitez vous rendre au Burkina Faso, en République Centrafricaine, en Côte d’Ivoire, à Djibouti, au Gabon, en Mauritanie, au Sénégal ou au Togo, pour une période de moins de 3 mois, sans y exercer d’activité professionnelle. En l’absence de représentation de ces pays en Inde, l’Ambassade de France à New-Delhi est autorisée à recevoir et instruire votre demande de visa, des conditions identiques à ceux nécessaires à la délivrance du visa Schengen (exception de ceux autorisant à travailler).

Si la décision de délivrance du visa s’avérait négative, vous seriez invités à vous adresser directement à la représentation diplomatique ou consulaire compétente de l’état concerné. Les frais de traitement du dossier perçus ne seraient pas remboursés.

En application du décret n°2008-1176 du 13 novembre 2008 et du Règlement européen (CE) N° 810/2009 du 13 juillet 2009, la section des visas de l’ambassade de France n’instruit pas, sauf motif impérieux ou imprévisible, les demandes de visas présentées par des usagers qui ne résident pas ou ne résident plus habituellement dans la circonscription de Delhi.

2- Régime de circulation et procédure de traitement :

Chaque destination possède son propre régime de circulation et la procédure de traitement de la demande de visa n’est pas uniforme. Merci de vous référer à la table des matière ci-après.

2.1- BURKINA FASO

Régime de circulation
Dispense de visa de court séjour, si vous êtes ressortissants de l’un des pays suivants :

- tous types de passeport : Bénin, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée Bissau, Guinée, Liberia, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo,

- pour les passeports diplomatiques et de service seulement : Maroc, Russie.

Délivrance de visa de court séjour à la frontière à leur arrivée au Burkina Faso : Allemagne, Argentine, Bolivie, Brésil, Canada, Chili, Colombie, Cuba, Danemark, Etats-Unis, France, Irlande, Islande, Liechtenstein, Nouvelle-Zélande, Paraguay, Pérou, Royaume-Uni, Saint-Martin, Suède, Suisse, Uruguay, Vénézuela.

L’ambassade de France à New-Delhi n’est pas autorisée à instruire les demandes de visas présentées par les ressortissants des pays auxquelles les autorités du Burkina Faso délivrent des visas à la frontière.

Mode de délivrance
Si vous êtes ressortissants de pays suivants : Angola, Burundi, Rwanda, Mauritanie, République démocratique du Congo, votre demande sera soumise à consultation préalable des autorités du Burkina Faso

2.2- REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

Régime de circulation
Dispense de visa de court séjour, si vous êtes ressortissants de l’un des pays suivants : Bénin, Burkina Faso, Burundi, Cameroun, Congo, Côte d’Ivoire, Israël, Liberia, Liechtenstein, Mali, Maurice, Monaco, Niger, Rwanda, Sao Tome et Principe, Sénégal, Tchad, Togo.
L’ambassade de France est habilitée à délivrer les visas pour les autres nationaux.
A titre exceptionnel et sans assurance, un visa peut être délivré à la frontière moyennant le paiement de 200 000 FCFA (300 euros) auquel il convient d’ajouter le prix du visa.

Mode de consultation
Si vous êtes ressortissants de pays suivants : Afghanistan, Albanie, Algérie, Bangladesh, Birmanie, Bulgarie, Chypre, Corée du Nord, Cuba, Irak, Iran, Jordanie, Liban, Mongolie, Pakistan, Palestine, Sierra Leone, Sri Lanka, Syrie, Pays de la CEI (sauf Russie), Yémen ; votre demande sera soumise à consultation préalable des autorités de la République Centrafricaine.

L’ambassade de France à New-Delhi n’est pas habilitée à délivrer des visas d’une durée excédant 30 jours.

2.3- COTE D’IVOIRE

Régime de circulation
Dispense de visa de court séjour pour les ressortissants des pays suivants :

-  tous types de passeport : Afrique du Sud, Andorre, Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Centrafrique, Congo, Gambie, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Maroc, Mauritanie, Monaco, Niger, Nigeria, Sénégal, Seychelles, Sierra Leone, Tchad, Togo, Tunisie, Vatican.

-  pour les passeports diplomatiques et de service seulement : Autriche, Belgique, Brésil, Israël, Italie, Luxembourg, Suisse.

Domaine de la représentation
L’ambassade de France à New-Delhi est autorisée à instruire les demandes de visas présentées par les ressortissants des pays suivants : Allemagne, Arabie Saoudite, Argentine, Arménie, Australie, Autriche*, Azerbaïdjan, Bahamas, Barbade, Bahreïn, Belgique*, Belize, Bermudes, Bhoutan, Biélorussie, Botswana, Brésil*, Brunei, Bulgarie, Burundi, Cameroun, Canada, Chypre, Comores, Corée du Sud, Costa Rica, Danemark, Djibouti, Dominique, El Salvador, Emirats Arabes Unis, Equateur, Espagne, Estonie, Etats-Unis, Ethiopie, Fidji, Finlande, France*, Gabon, Géorgie, Grande-Bretagne, Grèce, Grenade, Guatemala, Haïti, Honduras, Hongrie, Iles Caïman, Iles Salomon, Inde, Irlande, Islande, Israël*, Italie*, Jamaïque, Japon, Kazakhstan, Kenya, Kirghizistan, Kiribati, Koweït, Lesotho, Lettonie, Liechtenstein, Lituanie, Luxembourg*, Macao, Madagascar, Malaisie, Malawi, Maldives, Malte, Maurice, Mexique, Moldavie, Mongolie, Mozambique, Namibie, Nauru, Népal, Norvège, Nouvelle Zélande, Oman, Ouganda, Ouzbékistan, Panama, Papouasie-Nouvelle Guinée, Paraguay, Pays-Bas, Pérou, Pologne, Porto Rico, Portugal, Qatar, République Démocratique du Congo, République Dominicaine, République Tchèque, Roumanie, Russie, Rwanda, Saint Marin, Saint Thomas et Principe, Saint Vincent et Grenadines, Sainte Lucie, Saint Christophe et Niévès, Salomon (Iles), Samoa Occidentales, Slovaquie, Somalie, Suède, Suisse*, Surinam, Swaziland, Tadjikistan, Taiwan, Tanzanie, Tonga, Trinité Tobago, Turkménistan, Turquie, Tuvalu, Ukraine, Uruguay, Vanuatu, Venezuela, Yougoslavie, Zambie, Zimbabwe.
* seuls les titulaires de passeports ordinaires sont soumis au visa.

L’ambassade de France à New-Delhi n’est pas autorisée à instruire les demandes de visas présentées par les ressortissants des pays suivants : Afghanistan, Albanie, Algérie, Angola, Apatrides et Réfugiés, Bangladesh, Birmanie, Bolivie, Cambodge, Chili, Chine, Colombie, Corée du Nord, Cuba, Egypte, Indonésie, Irak, Iran, Jordanie, Laos, Liban, Libye, Nicaragua, Pakistan, Philippines, Singapour, Soudan, Sri Lanka, Syrie, Thaïlande, Vietnam, Yémen.

Pays omis des instructions des autorités ivoiriennes : Anguilla, Antigua, Ghana. Les ressortissants de ces Etats doivent solliciter leur visa directement à une représentation diplomatique ou consulaire ivoirienne.

Mode de consultation
Pas de consultation.

2.4- DJIBOUTI

Régime de circulation
Tous les étrangers sont soumis au visa d’entrée.

Mode de consultation
Pas de consultation.

Typologie du visa
L’ambassade de France à New-Delhi est autorisée à délivrer des visas d’une durée de validité n’excédant pas 10 jours, quelle que soit la nationalité du demandeur. Ce visa peut être prorogé sur place par les services centraux d’immigration. Toute demande de prorogation sur place doit être formulée avant l’expiration du visa en cours de validité, « sous peine de refoulement sans préavis » de son titulaire.

2.5- GABON

Régime de circulation
Tous les étrangers sont soumis au visa d’entrée.

Mode de consultation
Pour les visas touristiques : toutes les demandes de visa sont soumises à la consultation des autorités gabonaises.
Les ressortissants sud-africains peuvent solliciter leur visa à la frontière.
Pour les séjours privés ou professionnels : l’accueillant doit se charger de demander l’autorisation d’entrée auprès des autorités locales à Libreville (Direction générale de la documentation et de l’immigration) et la transmettre au demandeur qui devra solliciter son visa à son arrivée sur le territoire gabonais.

2.6- MAURITANIE

Régime de circulation
Dispense de visa de court séjour pour les ressortissants des pays suivants :
-  Les pays membres de l’Union du Maghreb arabe sauf le Maroc : Algérie, Tunisie, Libye ;

-  Les pays membres de la CEDAO : Bénin, Burkina Faso, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone, Togo ; 

- Bulgarie.

Autres nationalités : visa obligatoire

Mode de consultation
Toutes les demandes de visa sont soumises à la consultation des autorités mauritaniennes.

Nouveau dispositif :
Suite à la mise en place d’un système de délivrance de visas biométriques, les voyageurs soumis à visa désirant se rendre en Mauritanie devront effectuer leur demande de visas à leur arrivée à l’aéroport de Nouakchott.

2.7- SENEGAL

Nouveau dispositif :
« A compter du 1er juillet 2013, les autorités sénégalaises ont instauré l’obligation du visa biométrique pour tous les ressortissants étrangers soumis à visa. Une procédure de pré-enregistrement a été mise en place via un site internet dédié www.visasenegal.sn qui permet au demandeur de faire sa demande en ligne et de voyager muni du pré-visa qui lui est transmis au terme de la procédure d’enregistrement. Ce document permet de voyager et d’obtenir son visa à la frontière, après prise des données biométriques. »

2.8- TOGO

Régime de circulation
Dispense de visa de court séjour pour les ressortissants des pays suivants : Bénin, Burkina, Cap Vert, Côte d’Ivoire, Gambie, Ghana, Guinée, Guinée Bissau, Liberia, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Leone.

L’ambassade de France à New-Delhi n’instruit pas les demandes de visa pour le Togo du fait de la délivrance de visas à la frontière par les autorités togolaises.

3- Observations sur les demandes de visas


Marche à suivre


1. Dépôt de la demande : VFS Global

2. L’ensemble des documents devra être accompagnés de sa traduction en français, ou à défaut en anglais.

3. L’ensemble des documents requis est exigé. La section des visas se réserve le droit d’exiger la présentation de documents supplémentaires si cela s’avère nécessaire.

4. Tarif.

5. Le service des visas se réserve le droit d’exiger la comparution personnelle du demandeur de visa.

6. Le service des visas se réserve le droit d’exiger la comparution personnelle du bénéficiaire du visa lors de son retour en Inde.

7. Les mineurs
Les mineurs (moins de 18 ans) devront présenter un certificat de naissance.

Ils devront également produire un certificat de non objection à la délivrance du visa et à quitter le territoire signée par le(s) parent(s), ou tuteurs légaux, qui ne déposeraient simultanément une demande de visa. Les signatures devront être légalisées et l’identité du signataire justifiée.

Si le mineur se déplace seul, les parents ou tuteurs légaux devront également signer une procuration de responsabilité à l’adulte qui accompagne le mineur.

8. Les jeunes adultes se déplaçant à la charge de leurs parents devront justifier de leur filiation, de leur situation socioprofessionnelle (certificat scolaire, attestation d’emploi) et des justificatifs de ressources des parents.

9. Le demandeur de visa, à la charge de son conjoint, devra présenter un certificat de mariage et les justificatifs de ressources du conjoint.

10. le titulaire d’un certificat indien d’identité (Identity Certificate) de couleur jaune devront, préalablement à la demande de visa, obtenir des autorités indiennes un visa de retour et produire un certificat de naissance.

Dernière modification le 27/08/2014

haut de la page